Abattoir humain

Certains prônent l’abattage « humain » des animaux.
Cela ne les gêne pas de tuer les animaux, tant que c’est fait avec douceur et respect.
Ils semblent ne pas voir la contradiction absolue entre les mots « tuer » d’un côté et « douceur » et « respect » de l’autre. Comment se permet-on de parler de respect quand on ôte la vie à un être innocent juste pour le plaisir du goût ? La notion de respect appliquée aux animaux a-t-elle perdu toute signification ? Si respecter c’est tuer, qu’est-ce qu’aimer alors ? Si respecter c’est tuer, qu’est-ce que l’irrespect ?
Ne vidons pas les mots de leur sens profond. Le respect dû à un être vivant sensible n’est pas le crime en douceur (si tant est que cela existe) mais  l’aide à l’existence heureuse.
On ne respecte pas un être qu’on tue sans nécessité et pour notre confort. On le méprise.
Cette notion de respect n’est utilisée dans ce cas que dans le but de déculpabiliser notre conscience et de continuer ainsi le génocide auquel nous participons.
Que l’homme ait du respect ou qu’il n’en ait pas, cela change-t-il quelque chose de fondamental à la situation de l’animal ? Absolument pas…L’animal ne distingue que celui qui le protège de celui qui le tue. Moi aussi d’ailleurs. C’est tout.

Quel est votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s