Éviter de consommer de la viande et des produits laitiers est la « seule solution vraiment efficace » pour réduire son empreinte écologique

Cette étude a été publiée dans l’une des meilleures et plus sérieuses revues scientifiques au monde ! Elle confirme plein d’autres études précédentes. Le spécisme détruit non seulement des milliards d’animaux nonhumains mais aussi l’environnement et notre santé. Les politiques publiques, si elles prétendent à un minimum d’intelligence, ne peuvent plus négliger ce fait et les associations et les partis écologistes ne peuvent pas, sans être hypocrites et stupides, ne pas prôner le véganisme comme la moindre des choses à faire pour notre monde et ses habitants, tous ses habitants.

« La plus grande étude menée à ce jour révèle le considérable impact environnemental du bétail, qui accapare 83 % des terres cultivables tout en ne fournissant que 18 % de nos calories.

Cesser de consommer de la viande et des produits laitiers est la seule solution vraiment efficace pour réduire son impact sur la planète, d’après les scientifiques ayant mené l’étude la plus complète à ce jour sur les dommages environnementaux causés par l’élevage. »

Suite de l’article ici : https://www.vegetarisme.fr/eviter-viande-produits-laitiers-reduire-empreinte-ecologique/

 

Lille devient la première ville française à servir deux menus végétariens par semaine à la cantine

Et bientôt le menu 100 % végétal, le seul respectueux des animaux nonhumains !

« Depuis le 1er juin, Lille remplace deux fois par semaine les protéines animales par des végétales à ses 14 000 écoliers. L’expérimentation sera poursuivie à la rentrée. Elle fait de la capitale des Flandres la première ville française à aller si loin dans l’alternative à la viande et au poisson. »

Suite de l’article ici : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/lille/lille-devient-premiere-ville-francaise-servir-deux-menus-vegetariens-semaine-cantine-1504815.html

Avant d’être cancérigène, la viande est polluante pour la planète

 

Il y a évidemment quelque chose de cynique dans le fait de traiter ce sujet sous l’aspect de la pollution. Pourrions-nous imaginer une seule seconde un argumentaire du type « l’esclavage humain est très polluant pour la planète » ? Le problème n’est pas la pollution, la pollution n’est qu’une des conséquences du problème. Le problème c’est l’esclavage des animaux nonhumains, c’est le spécisme. Et étude après étude on remarque qu’à part enrichir les criminels, l’esclavage des nonhumains n’a aucune utilité. Et aucune éthique, cela va sans dire.

Article ici : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/29/la-viande-a-aussi-un-impact-majeur-sur-la-planete_4799570_4355770.html