Pourquoi je suis contre la loi sur le mariage homo

1. Parce que cette loi nie l’altérité. Cette qualité est importante pour les enfants car c’est ainsi qu’ils découvrent les différences dans notre monde. Papa pénis et maman vagin peuvent ainsi aider l’enfant à faire face à la diversité du monde et à ne pas confondre les gens. Alors que papa pénis et papa pénis ou maman vagin et maman vagin sont des personnes indistinctes, identiques puisqu’ayant le même sexe et l’enfant risque de les confondre ce qui pourrait fortement le perturber. Je préconise même, pour mieux montrer l’altérité aux enfants, que les papas pénis et les maman vagin ne mettent plus de vêtements en la présence de leurs enfants, comme ça, aucun risque de confusion et l’enfant grandira heureux et épanoui.

2. Parce que cette loi nie l’importance du couple pénis/vagin dans l’éducation. En effet, ce qui aide un enfant à grandir c’est de savoir que papa a un pénis et que maman a un vagin. C’est pourquoi, quand on parle à l’enfant c’est préférable de lui dire : « si tu ne fais pas ça, le pénis de papa (ou le vagin de maman) sera fâché », « donne la main au pénis de papa avant de traverser la rue », « si quelque chose te chagrine, les lèvres du vagin de maman te serreront très fort et ta souffrance passera », « si tu es fatigué, tu pourras monter sur le pénis de papa », « si tu as des doutes, demande des conseils au vagin de maman » et ainsi de suite. Un couple pénis/pénis ou vagin/vagin sera de facto amputé d’une grande partie des compétences éducatives puisque le pénis et le vagin ont des caractères et des caractéristiques différents, par exemple on peut difficilement donner la main à un vagin ou avoir un câlin de la part d’un pénis. Ainsi, dans un couple homosexuel, l’enfant ne connaîtra qu’une éducation pénis ou qu’une éducation vagin, ce qui lui restreindra clairement sa vision du monde.

3. Parce que cette loi nie la biologie. Le gouvernement et le lobby homosexuel veulent nous faire croire que les enfants ne naissent pas d’un homme et d’une femme. C’est une négation inacceptable de la nature.

4. Parce que cette loi conduira à la GPA (gestation pour autrui). Comme les hommes ne peuvent pas avoir d’enfants, certains couples voudront évidemment en faire faire, de même que les couples hétérosexuels stériles qui ont tous recours à la GPA. Le marché des fabricants d’enfants est juteux et comme les homosexuels sont tous riches (la plupart sont des stars de la chanson, du cinéma, de la littérature…), rien ne pourra leur résister.

5. Parce que cette loi porte atteinte à notre humanité. Avec l’avènement de cette loi, l’humanité de la plupart des humains se volatilisera en plein de tessons roses. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé dans tous les pays qui l’ont votée, les gens sont devenus des zombies, ils n’ont plus aucun sens moral, forniquent en public, ne tiennent plus la porte aux autres, n’enlèvent plus le chapeau à l’intérieur et crachent par terre.

6. Parce que cette loi anéantira nos belles familles traditionnelles. La famille, en France c’est sacré, c’est un espace d’honnêteté, de partage, de fidélité, de solidarité et d’amour. Ainsi les hétérosexuels ne mentent jamais, ne volent jamais, ne trompent jamais, rendent toujours service et ne font jamais de mal à leurs enfants. Par opposition, on sait que les homosexuels sont volages, faux, obsédés sexuels (souvent pédophiles). Il est inadmissible de corrompre ainsi une institution respectable, la famille, qui tire aussi sa valeur de sa longévité. Effectivement, si la famille hétérosexuelle n’était pas une bonne chose, pourquoi aurait-elle été adoptée depuis si longtemps ? Par extension, tout ce qui dure depuis longtemps est une bonne chose : on peut donc y inscrire la corrida, les mutilations sexuelles, la domination, la délinquance et ainsi de suite.

7. Parce que des esprits sensibles (comme certaines personnes de droite) pourraient être choqués par la vue de deux homosexuels franchir la porte des Mairies, des endroits respectables puisque détenus par des hétérosexuels.

8. Parce que les homosexuels font du prosélytisme et veulent recruter dans leur secte. Nos jeunes, si purs, si innocents, risquent de se faire corrompre par ces gens à l’esprit tordu. Non à l’homosexualisation des mœurs !

9. Parce que cette loi ouvrirait la voie à toutes sortes de comportements, les uns plus libérés que les autres. On exigerait ainsi de se marier avec son chien, son ordinateur, sa haie voire même son enfant ou son cousin (sa cousine).

10. Parce que la généralisation de l’homosexualité (et on sait qu’elle s’attrape par le toucher !) conduirait à l’extinction de l’humanité. Avec des homosexuels partout, qui ferait les enfants, gros malins ???

11. Parce que cette loi accroîtra le Sida, que seuls les homosexuels peuvent répandre.

12. Parce que cette loi affaiblirait l’espèce humaine, les homosexuels étant tous des tapettes…

13. Parce que cette loi a comme conséquence la réécriture du Code civil qui entraînera, bien évidemment, un gaspillage énorme de papier, d’encre etc. Ce n’est pas du tout écologique. De plus, cette loi oblige les gens à aller manifester, ce qui augmente les transports et les dépenses : plus de pollution et moins d’argent pour les familles hétérosexuelles de droite qui, fait bien connu, sont souvent déjà pauvres.

14. Parce que cette loi rendrait tristes des millions de gens dans le pays. Au moment où le moral des Français est au plus bas, nul besoin d’une autre souffrance.

15. Parce que pendant ce temps-là on ne s’occupe pas du chômage, que les familles hétérosexuelles de droite subissent de plein fouet (c’est d’ailleurs pourquoi elles peuvent manifester toutes les semaines, parce qu’elles n’ont pas de travail). Et il est bien connu que si on s’occupe d’un sujet, il n’y a personne d’autre pour s’occuper d’un autre sujet : le gouvernement est monotâche, il ne peut être sur plusieurs fronts en même temps.

16. Parce que cette loi déplaît à Dieu et s’il y a bien quelqu’un avec qui il ne faut pas se fâcher c’est bien lui. Il faut d’abord avoir peur de Dieu et ensuite des homosexuels, mais le gouvernement terrestre est lâche et ne voit que par les prochaines élections…

17. Parce que cette loi nie la fonction reproductrice du mariage : les hétérosexuels ne se marient que pour faire des enfants, n’utilisent jamais de préservatif ou une quelconque contraception, pas même de coitus interruptus ni, mon Dieu, des pratiques dégradantes comme la fellation, le cunnilingus ou la sodomie ! Oh non, ces pratiques dégénérées sont réservées aux homosexuels. De plus, les hétérosexuels ne se masturbent jamais car qu’est-ce que la masturbation sinon de l’homosexualité avec soi-même ?

Etc., etc., etc. …

Soyez heureux, soyez hétéreux !

Amen !

L’égalité pour tous les couples !

Le véganisme, au sens large, est une philosophie qui affirme que tous les êtres sentients doivent être égaux en droits. Refuser aux homosexuels ce que l’on accorde aux hétérosexuels tient d’une discrimination inacceptable et injustifiable rationnellement et moralement. Le Mouvement végan soutient tout projet qui vise à rendre égaux en droits tous les humains, quelle que soit leur sexualité.

Les anti mariage homosexuel contestent la validité de la Déclaration universelle des droits de l’Homme

Le premier article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme stipule :

1. Tous les êtres humains naissent libres et égaux en droits et en dignité.

Ainsi, puisque les homosexuels sont des êtres humains, ils doivent être les égaux des hétérosexuels qui sont, eux aussi, des êtres humains au même titre.

Les opposants au mariage homosexuel et à l’adoption des enfants par des couples homosexuels sont pour la discrimination des êtres humains et s’opposent en cela à cette déclaration. Pour eux, tous les êtres humains ne doivent pas avoir les mêmes droits. Cette vision est illégale, injuste et dangereuse. Pour ma part, je ne fais aucune confiance à ceux qui s’opposent à l’égalité de tous les humains. Au lieu de faire avancer la justice, ils la font reculer.

Représenter la pluralité des orientations sexuelles dans les manuels scolaires

Le droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels sera reconnu, a annoncé le premier ministre. Il était temps ! En attendant que tout cela soit bien inscrit dans le marbre, on peut déjà réfléchir aux propositions à faire pour lutter contre cette discrimination. D’après moi, la plus grande avancée (en laissant de côté la loi, qui doit obliger) que l’on pourrait faire dans ce domaine ce serait de traiter les homosexuels comme des êtres « banals » et cela devra commencer par changer les manuels scolaires en y représentant cette partie de la population de manière proportionnelle à son nombre. Cela se fait au Québec depuis bien longtemps. Il n’est pas normal que les manuels des enfants ne contiennent pas des phrases du type « André et Eric se sont mariés à Paris. » ou « Linda et Marie ont décidé d’adopter un enfant. » Si nous banalisons l’homosexualité nous rendrons service à l’ouverture d’esprit. Nos enfants s’habitueront aux discours non-discriminatoires, les moqueries diminueront (car on ne se moque pas de ce qui est considéré comme normal) et la vie de tous sera facilitée. Les manuels doivent représenter la diversité des populations, des attitudes et des visions du monde. C’est la seule chance pour que nous construisions une société plus ouverte. Cette mesure ne doit sûrement pas être la seule, mais elle doit être la première.

P.S. : il est bien sûr évident que d’autres orientations sexuelles doivent être représentées de manière semblablement proportionnelle. Ces gens existent bel et bien, que cela plaise ou non, et nous n’avons pas le droit de les rendre invisibles.

%d blogueurs aiment cette page :